Fouta Djallon - République de Guinée - Afrique de l'Ouest

Géographie du Fouta Djallon

 

  

Accueil

 

 

Relief et hydrographie  [haut]

Le Fouta Djallon est une région dominée, d’une part, par des massifs montagneux dont le sommet culminant est de 1515 mètres (Mont Loura à Mali) avec de hauts plateaux et, d’autre part, par des étendues de surfaces latéritiques.

 

Avec son relief montagneux, le Fouta est une région dont le couvert végétal est formé de savanes arborées sur les plateaux, qui alternent avec des îlots forestiers sur les montagnes et des forêts galeries le long des cours d’eau. L’effet conjugué du relief et du climat confère à cette région de la Guinée le statut de château d’eau de l’Afrique Occidentale. Cette dénomination lui est attribuée à cause de la multiplicité des cours d’eau qui prennent leur source dans les dépressions de ses chaînes de montagnes.

 

Climat et végétation  [haut]

Le climat du Fouta est très agréable; du véritable air de montagne d'Afrique, tempéré et frais. Les températures varient considérablement selon le lieu et les saisons qui se divisent princi­palement en saison sèche (de novembre à mai) et saison des pluies (de juin à octobre):

 

  • Décembre - janvier (saison sèche) max. 30° min. 05°

  • Février - mai (saison sèche) max. 36° min. 20°

  • Juin - octobre (saison des pluies) max. 32° min. 16°

  • Octobre - novembre (fin saison des pluies) max. 32° min. 18°

 

Le territoire est constitué de savanes arborées, forêts ouvertes, forêt-galerie et vastes plaines qui constituent l’aspect typique du paysage, sillonné de nombreux cours d'eau dont l’action millénaire de l’érosion a donné origine à de grandes falaises et de nombreuses et magnifiques chutes.

 

Population  [haut]

Le Fouta Djallon est la région la plus peuplée de la République de Guinée, en nombre d’habitants estimés à un peu moins de 1,5 millions en 2000, et en densité de population qui peut atteindre 200 habitants par km2 sur le plateau central, dans les préfectures de Mamou, Dalaba, Pita et Labé. «Djallon» (ou Djalon) provient de «Djalonké», ethnie occupant à l’origine la région de façon très disséminée.

 

Les Peuls jadis éleveurs, se sont sédentarisés pour pratiquer à la fois l’élevage et l’agriculture, sans oublier le commerce. Aux Djalonké, s’ajoutent cependant quelques autres minorités ethniques, dont les Bassaris et les Koniaguis sur la limite nord du Fouta.

 

Ce peuple d’éleveurs nomades trouva dans cette région du Fouta, particulièrement arrosée par des cours d’eau, des motifs sûrs pour se sédentariser.

 

Liens  [haut]

Wikipedia : Fouta-Djalon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fouta-Djalon

Alpha Ousmane Barry : Mode d’expression poétique et stratification sociale dans l’état théocratique du Fouta Djallon
http://semen.revues.org/document2294.html

 

 

Documents à télécharger  [haut]

Chevalier, Auguste : Les hauts plateaux du Fouta Djalon (1909)
Chevalier-hauts-plateaux.pdf <pdf> 10,4 Mo

aignien, R. : Le Fouta-Djalon dans l'Ouest Africain (1960)
maignien-1960-fouta-dans-ouest-africain.pdf <pdf> 429 Ko

Kasisi, Robert : Stratégie nationale de plans d'action sur la diversité biologique (2002) Volume 1
Ministere-Mines-Strategie-diversite-biologique-Vol1.doc <doc> 6,8 Mo

Kasisi, Robert : Stratégie nationale de plans d'action sur la diversité biologique (2002) Volume 2
Ministere-Mines-Strategie-diversite-biologique-Vol2.doc <doc> 8,1 Mo

Sow, Yacine et Carrillo, Antonio : La gestion durable des ressources naturelles sans frontières : Le massif du Fouta Djallon (2003)
Sow%20Carillo%202003%20Gestion%20durable%20Fouta-Djallon.pdf <pdf> 130 Ko

 

 

 

Vos partenaires régionaux

ADECOMA

ARDEL

Centre Universitaire
de Labé

CFPP-Labé

CREDEL

CTRSE

Musée de Fouta

Les Echos du
Fouta Djallon

Actualités

Webmaster: foutapedia@yahoo.fr